La cure uvale aux fendants

In Recette by Le caviste

Recommandée par Rabelais, la cure uvale est vantée par Dioscoride, Pline et Galien. Elle a été relancée vers 1930, mais elle était de toute évidence pratiquée par de nombreux curistes qui, dès les premiers temps du thermalisme, s’aventuraient sur les coteaux d’Evian et repartaient en excellente santé.

bouton boutique

La cure uvale est une cure de raisin, pratiquée à l’automne

La cure aux chasselas consiste en une monodiète dont l’objectif est de désintoxiquer son organisme. Les curistes ont rapportés de nombreux avantages à cette cure. On ne pourra que comprendre le rapport étroit qu’elle a pu avoir avoir les avantages attribués à l’eau minérale d’Evian. Les curistes ont constaté qu’ils avaient soigné des douleurs articulaires, des calculs biliaires, des fibromes, des ulcères à l’estomac, des constipations chroniques, résolu des excès de poids, des insomnies, remédié à des problèmes de peau, des cystites, des coliques néphrétiques, résorbés des hémorroïdes, apaisé durablement des sciatiques.

Le chasselas est riche en sucre (de 16 à 18%) et avec un très faible taux de protéines et de matières grasses, il est riche en minéraux et en vitamines.

Objectif et durée

Provoquer un nettoyage de l’organisme par une consommation unique de chasselas, pendant une période d’une journée jusqu’à trois ou quatre semaines, qui peut être encadrée par un médecin.

Les raisins de la cure

Le chasselas est le raisin de la cure uvale. Le raison doit avoir une peau fine et une teneur en sucre équilibrée. Il doit être mûr. Ses pépins pourront être mâchés. L’ensemble possède des propriété anti-oxydante. La consommation peut aller jusqu’à trois kilos par jour.

Origines

Recommandée par Rabelais, la cure uvale est vantée par Dioscoride, Pline et Galien. Elle a été relancée vers 1930, mais elle était de toute évidence pratiquée par de nombreux curistes qui s’aventuraient sur les coteaux d’Evian et repartaient en excellente santé.

Méthode

Un encadrement peut être nécessaire pour garder la motivation ou faire face aux effets secondaires immédiats de la cure uvale : troubles intestinaux, fatigue, maux de tête. Pour être très efficace, la cure peut commencer par une purge des intestins. Durant la cure, un lavement intestinal quotidien est recommandé. Il facilite l’élimination des raisins et des toxines libérées et soulage des éventuels maux de tête.

Le retour à une alimentation habituelle (et normale) doit être progressive et s’amorcer à la moitié de la cure, sous peine de douleurs au ventre ou à la tête, voire d’accès de fièvre ou d’une crise de foie.

Bibliographie historique

bouton boutique